Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Politiques

Démission de 13 députés du groupe UPC : « Il n’y a pas de mains extérieures » (Groupes MPP et Burkindlim)

La maison UPC est fissurée depuis quelque temps. En effet, treize députés ont annoncé la création d’un nouveau groupe parlementaire. Depuis, les frondeurs ont reçu les visites inamicales de militants de l’UPC décidés à les contraindre à rendre leurs mandats. Accusée d’être l’instigatrice de ce « complot » par l’entregent de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo, la Majorité parlementaire, dans cette déclaration conjointe, assure qu’il n’y a pas de « mains extérieures » dans cette affaire interne. Les groupes MPP et Burkindlim appellent en outre à l’arrêt  des violences contre les démissionnaires.

En savoir plus...

30 ans après le 15-octobre : « Sankara partout, Sankara nulle part ! » (Ra-Sablga Ouédraogo)

30 ans après son assassinat, Thomas Sankara, désormais érigé en icône continentale, est « partout » : dans les discours, sur les tee-shirts, sur les banderoles et dans les médias. Invoquer « Thom Sank » est même devenu un phénomène à la mode. Mais selon l’analyse du directeur exécutif de l’institut Free Afrik, le Dr Ra-Sablga Seydou Ouédraogo, une fois le vernis gratté, il ne reste plus rien des idées promues par le père de la Révolution burkinabè. « Sankara n’est nulle part » (le chercheur).

Lisez plutôt.

En savoir plus...