Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Une Lettre pour Laye : François sera-t-il sauvé par la peine de mort ?

La nouvelle t’est parvenue sans doute à travers la radio Savane FM de ton oncle maternel Sid-Naaba : François Compaoré a effectivement comparu avant-hier, mercredi 13 décembre 2017 à 14h 30, à la barre de la chambre de contrôle de l’instruction de la Cour d’appel de Paris pour se voir notifier la demande d’extradition formulée contre lui par le Burkina Faso dans le cadre du dossier de l’assassinat du journaliste Norbert Zongo. Cette première comparution était, en fait, une audience de notification de la requête d’extradition introduite par le Burkina Faso et une occasion de vérifier l’identité du prévenu. A cette occasion, François Compaoré s’est présenté comme un citoyen ayant la double nationalité, ivoirienne et burkinabè.

En savoir plus...

Une lettre pour Laye : François sera entendu… le 13 décembre

Cher Wambi,

Te souviens-tu de ce qui s’est passé à la date du 18 juillet 2006 dans les arcanes de la justice burkinabè ?

Au cas où tu ne te le rappellerais plus, sache que c’est ce jour-là que Wenceslas Ilboudo, le juge d’instruction en charge du dossier de l’assassinat de Norbert Zongo, avait signé la fameuse ordonnance de non-lieu en faveur de l’adjudant-chef Marcel Kafando, l’unique inculpé qu’il avait sous la main. Cette mesure avait été prise parce que le sergent-chef de l’armée de l’air Jean Racine Yaméogo, seul témoin à charge dans cette affaire, s’était rétracté le 31 mai 2006 lors de la deuxième confrontation avec l’inculpé.

En savoir plus...
 conveyancing solicitors manchester . mass url pinger